SERGIES

Méthanisation


onglets

DEMETER ENERGIES

DEMETER ENERGIES 3ème unité de méthanisation

Les 1ers kWh de DEMETER ENERGIES, unité de méthanisation située à MAUZE SUR LE MIGNON (79), ont été injectés fin décembre 2018 dans le réseau électrique.

SERGIES est actionnaire à hauteur de 20 % dans ce projet.

Il s’agit d’une unité de méthanisation en cogénération de 499 kW. L’électricité est injectée sur le réseau ENEDIS, la chaleur sera distribuée par un réseau de chaleur qui a été construit spécifiquement et qui alimente des installations communales et intercommunales (piscine notamment).

Extrait du courrier du l’ouest du 8 mars 2019 :

« Depuis quelques jours, des tranchées apparaissent dans le bourg. Elles vont accueillir les gaines calorifugées qui achemineront de l'eau chaude vers les bâtiments publics. Cette eau provient de Deméter Energies, l'unité de méthanisation mise en service fin 2018. Le processus débute par l'alimentation du moteur qui entraîne la turbine génératrice d'électricité, par le biogaz issu de la méthanisation. L'eau du circuit de refroidissement de ce moteur sort à 90°. Soit une puissance thermique équivalente aux 500 kW d'électricté produite.

Cette eau chaude circulera dans un réseau de 2 km, pour chauffer la piscine dès le mois de juin, et à la rentrée, le collège, les écoles et les bâtiments municipaux. A terme, se rajoutera l'alimentation en chaleur d'un séchoir à fourrage et d'un séchoir à grains. Les travaux d'enfouissement devraient être terminés fin mars 2019.

Mauzé-sur-le-Mignon sera ainsi l’une des premières agglomérations de moins de 10 000 habitants en France, à utiliser une production de chaleur verte et renouvelable. Avant d’en arriver là, 18 000 tonnes de lisier et 3 000 tonnes de matières issues de cultures intermédiaires et de déchets céréaliers, seront apportées par les douze agriculteurs associés. L’électricité produite, rachetée par Enedis, correspond aux besoins domestiques d’environ 1 300 personnes. En outre, l’utilisation de l’eau chaude permettra de remplacer les 15 tonnes de gaz propane utilisées annuellement par le collège, les 80 000 litres de fuel nécessaires à la commune, ainsi que les 37 000 litres utilisés l’été par la piscine. Le chauffage hivernal de cette dernière continuera à utiliser le bois. »


Retour aux réalisations