SERGIES

Actualité


"On n'hérite pas la terre de nos ancêtres, on l'emprunte à nos enfants"

Depuis le 1er août, l’humanité vit au-dessus de ses moyens, que faut-il comprendre ?

 

En moins de 8 mois, toutes les ressources naturelles renouvelables que la planète peut produire en un an sont épuisées.

 


Une étude, menée depuis 20 ans, permet de mesurer l’exploitation des ressources naturelles de la Terre par l’homme, au regard de sa biocapacité, c’est-à-dire sa capacité à régénérer ses ressources et absorber les déchets, comme les émissions de gaz à effet de serre.

Chaque année, la date anniversaire de ce constat avance. Elle est passée du 25 septembre en 2009, au 13 août en 2015 et enfin au 1er août en 2017.  

Nous ne sommes pas spectateurs mais bien acteurs à notre survie. Au travers de la vie quotidienne nous pouvons briser ce cercle par de bonnes habitudes:

• Eteindre les appareils et les lumières quand ils ne sont pas sollicités,
• Trier et réduire les déchets et respecter les lieux de décharge,
• Eviter le gaspillage de l’eau,
• Maîtriser l’utilisation de consommables,
• Et……  tout ce que nous dicte notre bon sens.

En France, le climat est confortable et les ressources équitables. Nous n’envisageons pas en 2017, ni même en 2030, l’épuisement des ressources de première nécessité sur terre, mais qu'en sera-t-il en 2040, 2050 et plus. Prenons conscience tous ensemble que le monde tel que nous le connaissons peut disparaître.

Antoine de Saint Exupéry nous dit : « On n'hérite pas la terre de nos ancêtres, on l'emprunte à nos enfants » …et nous pourrions ajouter « pour qu’à leur tour ils en vivent et la transmettent »