Photovoltaïque

Photovoltaïque


  • Présentation
  • Qu'est ce que c'est ?
  • Nos réalisations
  • Votre projet
onglets

Plus de 370 000 m² de panneaux photovoltaïques en service

Depuis 2009, SERGIES a axé son activité principale vers le photovoltaïque. En 2019, elle dénombre plus de 370 000 m² de panneaux photovoltaïques en service.

Fin 2014, le prix de vente du kWh d'une installation photovoltaïque de moins de 1 000 m², sous obligation d'achat, est devenu inférieur à 14 c€/kWh. Les derniers Appels d'Offres nationaux pour les toitures de 1 000 à 2 000 m² ont également vu les prix de vente du kWh atteindre moins de 14 c€/kWh.

L'équilibre économique n'est désormais plus possible sur les petites surfaces < 1 000 m². SERGIES développe désormais des projets de grandes surfaces, toitures industrielles et champs photovoltaïques dans le cadre de réponse aux Appels d'Offres nationaux lancés par la Commission de Régulation de l'Énergie. SERGIES a donc déposé plusieurs dossiers pour constituer son portefeuille 2016-2017 avec un objectif de 2 MW mis en service en moyenne par an.

 

SERGIES : Propriétaire et exploitant

La société SERGIES est producteur d’électricité et donc propriétaire et exploitant de toutes ses centrales photovoltaïques.
 

Actualité :

 

SERGIES développe, aujourd'hui, son premier projet de centrale photovoltaïque flottant sur le département de la Vienne, dans la commune de Saint Maurice la Clouère. Le site est une ancienne carrière remise en eau. Le projet a été désingé lauréat à l'appel d'aoffres innivation et la consultation pour les entreprises travaux est en cours. La mise en service est prévue au premier trimestre 2020. La centrale représentera une puissance de 3 MWc.

 

Nos dernières réalisations

L'énergie solaire photovoltaïque est une énergie d’origine renouvelable permettant de produire de l'électricité grâce au rayonnement solaire.

Pourquoi l’énergie photovoltaïque ?

Le rayonnement solaire qui atteint la terre chaque année représente 10 000 fois la consommation mondiale d’énergie et est bien réparti sur notre planète. C’est donc une énergie inépuisable et accessible à tous.

Les installations photovoltaïques n’ont qu’un faible impact sur l’environnement car leur production est silencieuse et propre (sans émission de gaz à effet de serre). Elle est aussi bien utilisable en ville (raccordée au réseau électrique) qu’en milieu isolé. De plus, la taille des centrales photovoltaïques est modulable, de quelques m² à plusieurs dizaines d’hectares.

Comment ça marche ?

Les panneaux photovoltaïques convertissent l’énergie solaire avec des matériaux semi-conducteurs. En effet, lorsque les photons, qui composent le rayonnement solaire, rencontrent la surface du panneau, ils transmettent leur énergie aux électrons semi-conducteurs. En se déplaçant, ces derniers créent un courant électrique continu. Cette action est ce que l’on appelle « photovoltaïque ».
Une fois créé, le courant continu, est transformé par les onduleurs en courant alternatif et injecté sur le réseau électrique.

Comment sont fabriqués les panneaux solaires ?

Les cellules solaires possèdent une puissance d’1,3 Wc. Afin d’obtenir une plus grande puissance, elles sont connectées les unes aux autres puis encapsulées et forment ainsi des modules photovoltaïques. De cette manière, leur isolation électrique et leur protection contre les éléments extérieurs sont assurés.

Quel est le rendement des panneaux photovoltaïques ?

Le rendement de la production d’énergie solaire varie selon les panneaux, la technologie utilisée et l’exposition au soleil. La moyenne de rendement d’un panneau photovoltaïque est d’environ 14,5 %.

Que devient l’électricité produite ?

Tout dépend de l’utilisation qui est faite de l’installation photovoltaïque. Dans le cas des applications autonomes, l’électricité est consommée directement par le site relié. Le système est alors souvent connecté à une ou plusieurs batteries, qui permettent de compenser le caractère intermittent de la production d’électricité photovoltaïque.

L’électricité peut être entièrement injectée sur le réseau, c’est le cas pour les parcs au sol et pour tous les systèmes installés sur des structures qui ne consomment pas d’électricité comme des hangars agricoles ou des ombrières de parking ; mais aussi pour de nombreux systèmes mis en place sur des habitations, des bâtiments industriels ou tertiaires, dont les exploitants ont choisi de vendre l’électricité produite au fournisseur d’énergie historique et de bénéficier du tarif d’achat obligatoire mis en place par le gouvernement. L’électricité peut être vendue que partiellement ou pas du tout, si le propriétaire souhaite que l’électricité produite soit utilisée pour alimenter ses installations.

Où peut-on les installer ?

Il est possible d'installer des panneaux photovoltaïques sur une toiture (maison, bâtiment industriel ou agricole), au sol, sur des façades…

Les centrales photovoltaïques au sol peuvent-elles être installées partout ?

Non, les centrales photovoltaïques n’ont pas vocation à être installées sur des terres cultivables. L’intérêt est plutôt de valoriser écologiquement des terrains délaissés et de dynamiser des territoires ruraux. Elles peuvent de plus occasionner une gêne (visuel, pour la circulation de la faune sauvage, etc…) qui, même faible, nécessite que leur installation soit réglementée.

Quelle est leur résistance ?

Les panneaux photovoltaïques sont étudiés pour résister pendant plus de 30 ans aux agressions extérieures. Les capsules sont en verre trempé et donc très résistantes. De plus, ils sont testés avec des billes de métal simulant de gros grêlons.

Une étude menée en 2012 par l’Association HESPUL a démontré que les panneaux photovoltaïques d’une installation vieille de 20 ans n’avaient perdu que 8,3 % de leur puissance initiale.

Les panneaux se recylent-ils ?

BOUTINEAU, filiale de SORÉGIES, actionnaire majoritaire de SERGIES, adhère l'association PV Cycle.

PV Cycle a été créée en 2007 par la volonté de professionnels. La structure, dont le but est d'organiser un système européen de récupération et de recyclage des modules de tous types, onduleurs et batteries, réunit des organismes de recherche, des associations et des industriels (représentant plus de 70 % du marché européen).

PV CYCLE France est l’éco-organisme dédié au recyclage des panneaux solaires photovoltaïques et bénéficie d’une longue expérience sur le sujet. Leur démarche de recyclage des panneaux solaires photovoltaïques usagés associe performance technique, environnementale, économique et sociale.

94,7 % de valoriser pour un module photovoltaïque à base de silicium cristallin avec cadre en aluminium.

Qu'est-ce que le photovoltaïque flottant ? Pourquoi le solaire flottant ?

Cette technologie offre plusieurs avantages  :
  • Utilisation durable d'étendues d'eau sans usages (anciennes carrières, bassins écrêteurs de crues et d'irrigation, réservoirs d'eau potable ou encore bassins industriels pollués), souvent isolés, peu visibles et à proximité de sites connaissants de forts besoin en énergie ;
  • Bonne réponse au conflit d'usage des sols potentiellement utilisables par d'autres activités (agriculture, tourisme, urbanisme...) ;
  • La structure est entièrement démontable et recyclable et ne nécessite aucun terrassement ;
  • Structure flottante fabriquée en polyéthylène haute densité (PEHD) ou équivalent, sans risque sur des réservoirs d'eau potable ;
  • Gain de production d'électricité, lié au refroidissement naturel des modules par le milieu aquatique ;
  • Moyen de production d'électricité décentralisé limitant la construction d'ouvrage de transport d'électricité.

 

Photovoltaïque flottant - Impact sur la qualité de l'eau et autres tests :

Le système Hydrelio® a été testé et approuvé conforme par The English Independent Water Quality Control Center (apparence de l'eau (couleur, odeur, goût), prolifération des micro-organismes, présence de substances dangereuses pour la santé publique, présence de métaux, etc...).

Le système Hydrelio® est conçu pour fonctionner dans les conditions suivantes :

  • Vitesse de courant d'eau inférieure à 1 m/s,
  • Vagues jusqu'à 1 mètre d'amplitude et de longueur d'onde supérieure à 6 mètres,
  • Température comprise entre -10°C et 50°C,
  • Charge liée à la couche de neige jusqu'à 59,8 DaN/m².

 

La résistance au vent de la structure ancrée dépend de la solution d'ancrage retenue (ancrage sur les berges, ancrage par le fond). Les fixations de panneaux sont dimensionnées pour une vitesse de vent jusqu'à 60 m/s (216 km/h).

 

Autres tests :

  • Résistance au vent,
  • Résistance aux vagues,
  • Résistance mécanique des éléments de connexion,
  • Flottabilité,
  • Résistance aux UV,
  • Résistance à la température.


Page en cours de refonte, pour tout projet de toiture à partir de 2 000 m² ou 2 ha de potentiel au sol (hors terrain agricole), vous pouvez contacter le 05 49 60 54 88